l'édito

Du balai !

2022 ouvre à peine ses portes que déjà le mouvement de déliquescence du pays accentué depuis 2017 et au paroxysme depuis 2020, se poursuit. « J’ai perdu le bénéfice des vacances en un jour », affirme une directrice d’école ce lundi 3 janvier après cette rentrée ubuesque. Improvisation, mépris des personnels enseignants et des parents d’élèves, voilà la marque de fabrique du Ministre Blanquer qui publie quelques heures avant la rentrée un protocole digne d’une usine à gaz dans un journal à accès payant. Ce témoignage illustre l’exaspération et la fatigue d’un corps enseignant qui, depuis le début de cette pandémie, œuvre et se démène pour leurs élèves, sans soutien ni accompagnement de la part d’un Ministre qui préfère jouer à la marelle dans une cours d’école ou chanter « vive le vent » dans une classe, plutôt que de mener à bien sa véritable mission.

Lire la suite...

à la une

+156%

LE CHIFFRE DU MOIS

«Depuis 1750, la concentration de méthane dans l’atmosphère a augmenté de 156 % pour atteindre un taux inégalé depuis 800 000 ans. Une tonne de méthane a un pouvoir de réchauffement global 84 fois plus élevé en moyenne qu’une tonne de CO2 sur une période de vingt ans.
60 % des émissions de méthane sont imputées à l’agriculture, liées notamment à l’élevage de ruminants.