Vie Insoumise et contres pouvoirs

Après le lancement de notre magazine trimestriel aux AmFIs, universités d’été de la France Insoumise qui se sont déroulées cette année à Toulouse, notre journal se lance dans une nouvelle aventure avec son festival de l’insoumission. Le 5 octobre prochain de 9h à 20h, c’est à l’Arsenal Place St Jacques à Besançon, que nous poserons nos valises pour aller à la rencontre des citoyen.ne.s. D’autres rendez-vous dans d’autres villes auront lieu par la suite.

L’objectif de notre journal est de tracer la voie de l’insoumission et de promouvoir les alternatives au projet libéral mortifère. Avec notre festival, moment de rencontres, d’échanges, de découvertes et de construction citoyenne, nous continuons à tracer cette voie. Parce que la clé est l’implication du grand nombre en politique, nous invitons les citoyen.ne.s à reprendre leur destin en main. Ce sont donc les méthodes de l’éducation populaire qui seront à l’honneur lors de cette journée.

Parce qu’elle est l’enjeu vital de notre temps, l’urgence climatique sera la thématique centrale de la journée ainsi que la résistance citoyenne aux écocides. Nous aborderons de manière transversale d’autres éléments qui nous paraissent tous liés entre eux : l’urbanisation, le logement, la gratuité des transports publics et la mobilité, la biodiversité, l’agriculture urbaine, l’énergie…

Nous débuterons le matin à 10h, par un atelier participatif sur le thème des résistances citoyennes et des contre-pouvoirs. Comment réveiller les contre-pouvoirs ? Comment agir ? Réquisitions illégales, actions non violentes de désobéissance civile, actions en justice… Autant de pistes sur lesquelles nous échangerons avec les citoyen.ne.s et associations ou collectifs invités.

L’après-midi, à partir de 14h, au cours d’un atelier délibération du conseil municipal, nous poserons la question de la politique écologique de la ville de Besançon. Parce qu’il n’y a pas les sachants d’un côté et les citoyen.ne.s de l’autre, nous proposerons aux participant.e.s de définir eux-mêmes les priorités à faire voter par le nouveau conseil municipal qui sortira des urnes en mars 2020, à travers la co-construction de ce qui pourrait être une délibération du conseil municipal.

Puis de 18h à 20h, Mathilde Panot, animera une table ronde sur l’urgence climatique. Députée, vice-présidente du groupe France insoumise et membre de la Commission développement durable de l'Assemblée nationale, elle sera accompagnée d’autres invité.e.s.

Tout au long de la journée, un village associatif sera installé dans la cour du bâtiment. D’ores et déjà, nous pouvons annoncer la présence des structures suivantes, qui pourront donner à voir leurs activités et combats : AVF, Collectif 3R, Collectif anti Lafarge, Coordination Eau Bien commun, Eole France, LESA, Sortir du nucléaire, REEV, Remorque L’étincelle, Humanimo, Claude Buchot Vignerons et bien d'autres encore.

Parce que la solution c’est le peuple, l’équipe du journal vous donne rendez-vous à Besançon le 5 octobre, pour décider vous-mêmes !

La rédaction du JI