Monde

L’approbation de la population quant aux manifestations qui se déroulent en tous points du pays ne fait aucun doute.
Selon le baromètre social CELSO, 85,8% approuvent le mouvement contre 7,3%.

Une modification de la Constitution serait assez ou très importante pour 80,7% des Chiliens quand 76% se disent insatisfaits ou très insatisfaits de la Constitution actuelle.

Lire la suite...

La crise financière est annoncée pour 2019 ou 2020 selon certains « experts économiques ». Et en bout de chaîne de l’économie financière, c’est d’abord une crise sociale qui a vu le jour sur les ronds-points fin 2018 en France. On l’entend de la part des gilets jaunes quand on discute… « Ils savent bien comment faire pour nous empêcher de bouger… ils nous font vivre à crédit... ».

Lire la suite...

Dossier d’Anthony Brondel, notre correspondant au Mexique.

Le 1er juillet 2018, plusieurs élections au Mexique ont été organisées, dont la plus importante : l’élection présidentielle.

Lire la suite...

Entretien
Arielle Denis a dirigé la campagne ICAN pour l’Europe et l’Afrique de 2011 à 2016 et milite avec ICAN France. Elle a accepté de présenter la campagne qui a donné lieu à ce Prix Nobel et le point de vue d'ICAN en faveur de l'Abolition des Armes Nucléaires.

Lire la suite...

La Colombie fait partie des rares nations sud-américaines à ne pas avoir été impactée par la vague progressiste, qui s'était emparée du continent dans les années 2000. Et pourtant, un nouvel espoir semble aujourd'hui voir le jour avec l'ex-sénatrice Piedad Córdoba, candidate à l'élection présidentielle qui se tiendra en mai 2018.

Lire la suite...

Le sentiment d’appartenance nationale avait été plébiscité, voilà quelques siècles, comme le garant de la souveraineté populaire. La Nation comme rassemblement du peuple, comme sa volonté de vivre ensemble, chaque jour affirmée, était née sous les mots de Renan, faisant du cadre national, l’échelon privilégié d’exercice de la souveraineté, et de l’expression de la démocratie.

Lire la suite...

Le 29 octobre, la famille Ben Barka honorera son traditionnel rendez-vous devant la brasserie Lipp à Paris là où, 52 ans plus tôt, en 1965, Mehdi Ben Barka a été enlevé. Ce sera l’occasion pour Bachir, son fils aîné, de présenter l’actualité de « l’affaire » et d’exiger la vérité sur l’enlèvement et la disparition de son père. Notre rédaction a rencontré Bachir quelques jours avant cette commémoration.

Lire la suite...