l'édito

Faire soi même : est ce un ordre ? Pas du tout !
Un passage obligé pour tout ? Non plus...

C'est le moyen le plus sûr de récupérer de l'autonomie dans ce monde qui nous rend dépendants des objets de consommation.
Car, comme l'indique le manifeste de la réparation : si tu ne peux pas réparer un objet, tu ne le possèdes pas (c'est toi qui es possédé).

Faire soi même, c'est :

  • récupérer des savoirs perdus
  • sortir de l'assignation de genre (les femmes peuvent apprendre à faire une vidange, les hommes à faire des produits ménagers...)
  • partager des savoirs en réseau (ce que je ne sais pas, quelqu'un peut me l'apprendre)
  • retrouver le goût de la matière, la connaissance des matériaux
  • la fierté de faire de ses propres mains
  • relancer l'artisanat
  • éviter de jeter, les emballages, les matériaux non recyclables ou non biodégradables.

Tifen Ducharne

Bonne patouille, bidouille et bricolage à tous et toutes » Retrouvez le dossier Faire soi-même dès le numéro 12 qui sort le 21 Août 2019 en vous abonnant ici.