International

Tunisie - Les situations de Hamma Hammami, le porte-parole du Front populaire de Tunisie et de son épouse, Radhia Nasraoui, sont critiques. En effet, la sécurité personnelle de Hamma Hammami n’est plus assurée par les autorités alors que des risques d’attentat à son intégrité physique pèsent sur sa personne. 

Il s’agit d’une décision politique destinée à museler la voix de la principale composante de l’opposition alors que déjà deux membres de l’organisation, Chkri Belaid et Hadj Mohamed Brami, ont été assassinés par des groupes terroristes à la suite de négligences des autorités.

Radia Nasraoui a, quant à elle, été dans l’obligation d’entamer une grève de la faim pour que la protection permanente par la garde présidentielle de son mari soit rétablie. Elle a adressé deux courriers au président Essebssi et deux autres au chef du gouvernement, sans avoir obtenu la moindre réponse.

Elle en appelle désespérément à la solidarité internationale à laquelle se joint naturellement la France Insoumise.

Je ferai partie, demain matin, de la délégation qui remettra une lettre adressée à l’ambassadeur de Tunisie à Paris pour que cesse immédiatement le péril encouru par Hamma Hammami et son épouse.

Christian Rodriguez

 

 

Abonnez-vous

Chère lectrice, chère lecteur,
Les équipes du Journal de l'insoumission travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un magazine trimestriel et un site internet de qualité pour informer et participer d'une culture de l'insoumission. Nous améliorons sans cesse notre formule et nos thématiques : politique, climat, économie, social, société, international. Nous traitons de nombreux sujets avec sérieux et sous de nombreux formats : interviews, analyses, reportages, recettes de cuisine etc. Nous participons aussi à un nouveau média insoumis en ligne Linsoumission.fr. Le Journal de l'insoumission en devient le pendant en format papier et magazine. Les médias insoumis se fédèrent et s'entraident pour affronter la période et les échéances à venir.

Notre objectif est la vente en kiosque dans toute la France métropolitaine et d'outre-mers. Pour ce faire, nous avons plus que jamais besoin de vous. L’abonnement et les ventes sont actuellement notre seule source de financement.

Aidez-nous dans cette aventure. Soutenez le Journal de l’insoumission. Abonnez-vous.

Pour suivre les actualités du JI, abonnez-vous à notre newsletter. C'est gratuit.