France

RÉGION OCCITANIE | Myriam Martin « Nous incarnons la gauche de transformation sociale et écologique »
Myriam Martin est tête de liste pour la région Occitanie sur la liste “Pour une Occitanie Populaire” soutenue par la France Insoumise, le NPA, Ensemble, Génération Climat, le parti de Gauche et la Gauche Démocratique et Sociale.

1-Vous êtes chefe de file de la France Insoumise et tête de liste pour la région Occitanie que souhaitez-vous porter lors de cette élection ?

Notre liste «Occitanie populaire a pour vocation de porter un projet alternatif à la majorité sortante de Carole Delga. Parce que nous incarnons la gauche de transformation sociale et écologique, notre liste Occitanie populaire fait campagne autour du triptyque, bouclier social, bifurcation écologique et rénovation démocratique. Nous mettons en avant à la fois des propositions pour un plan d’urgence et sanitaire en direction des Jeunes notamment, et à la fois nous proposons de répondre à ce qu’a révélé la crise sanitaire : un grand plan autour de la relocalisation d’activités et des productions sur l’ensemble du territoire régional. Un plan qui intégrera la bifurcation écologique nécessaire. Pour réaliser notre projet, nous souhaitons impliquer nos concitoyen-n-e-s dans une démarche démocratique leur permettant de choisir, de débattre et de trancher.

2-Quels sont les enjeux propres de cette élection dans votre région ?

Dans notre région Occitanie, les enjeux majeurs à ces élections sont multiples. La gestion du PS et de ses alliés n’a pas été capable de répondre aux attentes de nos concitoyens. Si quelques mesures bénéfiques pour la population ont été prises, globalement les orientations budgétaires ses sont inscrites dans la continuité des logiques libérales.

Le premier enjeu est de protéger tous les emplois dans une région qui a souffert des suppressions d’emplois considérables dans l’industrie, l’aéronautique notamment.

Le deuxième est de mener des politiques qui répondent aux attentes sociales. Elles sont fortes. Pour cela il faudra effectuer des choix politiques qui réorienteront les budgets, afin de répondre à l’intérêt général. Il faudra en finir avec les grands projets inutiles et imposés, écologiquement désastreux et financièrement très coûteux ( extension du port de la Nouvelle, autoroute Toulouse Castres etc...).

Troisième enjeu : redonner le goût du bonheur. Le meilleur rempart contre le RN, c’est notre liste Occitanie populaire. Notre gauche est une gauche conséquente apportant des réponses en rupture avec toutes les politiques libérales qui désespèrent une grande partie de la population.

3-Quelles sont les trois mesures phares de votre liste ?

Dès notre élection, nous mettrons en œuvre les mesures de gratuité en faveur des jeunes et des précaires et privés d’emploi ( gratuité de la cantine pour les familles modestes, gratuité pour les transports scolaires et les ter).

Nous conditionnerons les aides aux entreprises en exigeant le maintien de l’emploi. Zéro licenciement financé par la région!

Nous en finirons avec tous les projets écologiquement destructeurs et nous nous servirons de l’argent pour développer l’agriculture bio et paysanne.

Pour finir nous mettons en place le RIC, référendum d’initiative citoyenne.

Entretien réalisé par Anthony BRONDEL

 

 

Abonnez-vous

Chère lectrice, chère lecteur,
Les équipes du Journal de l'insoumission travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un magazine trimestriel et un site internet de qualité pour informer et participer d'une culture de l'insoumission. Nous améliorons sans cesse notre formule et nos thématiques : politique, climat, économie, social, société, international. Nous traitons de nombreux sujets avec sérieux et sous de nombreux formats : interviews, analyses, reportages, recettes de cuisine etc. Nous participons aussi à un nouveau média insoumis en ligne Linsoumission.fr. Le Journal de l'insoumission en devient le pendant en format papier et magazine. Les médias insoumis se fédèrent et s'entraident pour affronter la période et les échéances à venir.

Notre objectif est la vente en kiosque dans toute la France métropolitaine et d'outre-mers. Pour ce faire, nous avons plus que jamais besoin de vous. L’abonnement et les ventes sont actuellement notre seule source de financement.

Aidez-nous dans cette aventure. Soutenez le Journal de l’insoumission. Abonnez-vous.

Pour suivre les actualités du JI, abonnez-vous à notre newsletter. C'est gratuit.