France

RÉGION HAUTS-DE-FRANCE | Evelyne BECKER « La restauration de la confiance dans les institutions est une mission prioritaire »

Evelyne Becker est chefe de file régionale de la France Insoumise pour la région Hauts-de-France. Elle est candidate sur la liste d'union de la gauche et des écologistes «Pour le climat, pour l'emploi » portée par Karima Delli.

1 - Vous êtes cheffe de file de la France Insoumise et candidate dans la Somme, que souhaitez-vous porter lors de cette élection ?

Xavier Bertrand a fait beaucoup de gesticulations, notamment sur les questions industrielles : Whirlpool, Bridgestone… mais il a laissé l’industrie s’en aller et les multinationales s’en mettre plein les poches. Il est temps que la Région se mette du côté des salariés. Mais qu’elle permette également une transition industrielle.

Notre région doit créer des filières industrielles d’avenir et dès le début du mandat, nous lancerons les assises de l’industrie pour préparer la transition écologique et sociale de notre industrie.

La Région doit faire cette transition avec les syndicats, les politiques, les citoyens et les associations.

Les subventions et aides publiques seront conditionnées sur des critères sociaux, environnementaux et anti-délocalisations.

Il faut en finir avec la politique de Monsieur Bertrand, champion de la subvention publique sans contreparties et qui, au final, finance les délocalisations.

2 - Quels sont les enjeux propres de cette élection dans votre région ?

Le RN était la seule voix « d’opposition » dans notre Région. Xavier Bertrand a utilisé son mandat et sa campagne pour la présidentielle, en laissant les habitants de côté. Notre liste porte la voix des habitants. La région a des chantiers majeurs devant elle : il n’est pas question qu’elle serve de tremplin pour des ambitions personnelles.

La restauration de la confiance dans les institutions est une mission prioritaire et transversale de celles-ci.

Le Conseil Régional doit, à tous les échelons où cela est possible, mettre dans les mains des citoyens des moyens de participer à la vie publique et d’intervenir dans les décisions qui concernent leur cadre de vie.

Les lycéens seront garants d’un budget participatif dans chaque établissement, des conventions citoyennes seront mises en place et la Région encouragera la votation citoyenne pour permettre aux habitantes et habitants des Hauts-de-France de peser directement dans les décisions politiques de l’instance régionale.

3-Quelles sont les trois mesures phares de votre liste ?

Il y a plusieurs mesures importantes mais celles qui me parlent le plus sont :

  • la lutte contre les déserts médicaux. La région embauchera directement 200 médecins et personnels médicaux.
  • une aide à la rénovation thermique des logements. C’est un plan urgent et important : à la fois écologique car permettant des économies d’énergie. Mais aussi social, car ce sont les plus démunis qui en souffrent.
  • la gratuité des transports publics pour les – 26 ans. C’est un coup de pouce important pour la jeunesse de notre région.

Entretien réalisé par Anthony BRONDEL

 

 

Abonnez-vous

Chère lectrice, chère lecteur,
Les équipes du Journal de l'insoumission travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un magazine trimestriel et un site internet de qualité pour informer et participer d'une culture de l'insoumission. Nous améliorons sans cesse notre formule et nos thématiques : politique, climat, économie, social, société, international. Nous traitons de nombreux sujets avec sérieux et sous de nombreux formats : interviews, analyses, reportages, recettes de cuisine etc. Nous participons aussi à un nouveau média insoumis en ligne Linsoumission.fr. Le Journal de l'insoumission en devient le pendant en format papier et magazine. Les médias insoumis se fédèrent et s'entraident pour affronter la période et les échéances à venir.

Notre objectif est la vente en kiosque dans toute la France métropolitaine et d'outre-mers. Pour ce faire, nous avons plus que jamais besoin de vous. L’abonnement et les ventes sont actuellement notre seule source de financement.

Aidez-nous dans cette aventure. Soutenez le Journal de l’insoumission. Abonnez-vous.

Pour suivre les actualités du JI, abonnez-vous à notre newsletter. C'est gratuit.