France

RÉGION NORMANDIE | Maxime DA SILVA « Nous pouvons agir pour le quotidien des gens »
Maxime Da Silva est chef de file régionale de la France Insoumise pour la région Normandie. Il est candidat sur la liste du « Rassemblement de la gauche combative, républicaine et écologiste » portée par Sébastien Jumel et soutenue par la France Insoumise, le PCF et le PRG.

1-Maxime Da Silva, vous êtes chef de file de la France Insoumise et candidat dans la Seine Maritime, que souhaitez-vous porter lors de cette élection ?

J'ai le plaisir de mener la liste de rassemblement entre le PCF, le PRG et la France insoumise dans la Seine-Maritime qui est un département qui accueille la capitale régionale (Rouen) et concentre un tiers des habitants de la Normandie. Ce que nous portons dans toute la Normandie, c'est d'abord la nécessité d'en finir avec la politique libérale et technocratique menée par la droite sortante. Un projet solidaire, écologiste et démocratique est possible et nous l'avons démontré avec des dizaines de propositions concrètes, dans un programme co-construits avec des personnels de santé, travaillant dans les services publics, des ouvriers... que nous avons écouté et accueillis sur notre liste.

2-Quels sont les enjeux propres de cette élection dans votre région ?

Les enjeux autour de l'élection régionale pour la Normandie sont très importants, notamment autour de la question écologique. Nous sommes dans une région bordée par la Manche, avec un tissu industriel important, du tourisme en expansion, une place importante du transport ferroviaire et maritime... Le scrutin semble loin des préoccupations des habitant·es car les compétences de la région sont floues pour beaucoup de normand·es et de français·es. Pourtant, nous pouvons agir pour le quotidien des gens, dans les lycées, pour la culture, pour le développement d'entreprises écologiquement et socialement responsables... Le budget de la Région est immense et permet de porter un programme ambitieux et bien orienté, tel que nous le faisons avec Sébastien Jumel.

3-Quelles sont les trois mesures phares de votre liste ?

Difficile d'en choisir trois. Je choisirais plutôt trois thèmes. D'abord les transports ferroviaires que nous rendrons gratuits pour les moins de 26 ans, que nous rouvrirons quand ils ont été fermés et que nous développerons (voyageurs, fret, infrastructures...). Ensuite, nous agirons pour la jeunesse en développant l'offre de formations et en dotant chaque jeune normand·e d'une allocation autonomie jeunesse. Enfin, nous agirons pour la santé des normand·es en embauchant 200 médecins salariés, en adoptant un plan massif d'investissement pour l'hôpital et en dotant chaque enfant en situation de handicap d'un accompagnant scolaire.

Entretien réalisé par Anthony BRONDEL

 

 

Abonnez-vous

Chère lectrice, chère lecteur,
Les équipes du Journal de l'insoumission travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un magazine trimestriel et un site internet de qualité pour informer et participer d'une culture de l'insoumission. Nous améliorons sans cesse notre formule et nos thématiques : politique, climat, économie, social, société, international. Nous traitons de nombreux sujets avec sérieux et sous de nombreux formats : interviews, analyses, reportages, recettes de cuisine etc. Nous participons aussi à un nouveau média insoumis en ligne Linsoumission.fr. Le Journal de l'insoumission en devient le pendant en format papier et magazine. Les médias insoumis se fédèrent et s'entraident pour affronter la période et les échéances à venir.

Notre objectif est la vente en kiosque dans toute la France métropolitaine et d'outre-mers. Pour ce faire, nous avons plus que jamais besoin de vous. L’abonnement et les ventes sont actuellement notre seule source de financement.

Aidez-nous dans cette aventure. Soutenez le Journal de l’insoumission. Abonnez-vous.

Pour suivre les actualités du JI, abonnez-vous à notre newsletter. C'est gratuit.