France

RÉGION AURA | Magali Romaggi « l’implication citoyenne n’est pas un vain mot »

Magali Romaggi est cheffe de file régionale de la France Insoumise pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est candidate sur la liste “Ensemble pour notre région” portée par Cécile Cukierman et soutenue par la France Insoumise, le PCF, Ensemble et Génération Climat.

1) Magali Romaggi, vous êtes cheffe de file régionale de la France Insoumise et tête de liste en Haute-Savoie, que souhaitez-vous porter lors de cette élection?

Face aux urgences sociales, climatiques et démocratiques, il est primordial de faire basculer la politique régionale pour bifurquer. C’est ce que je souhaite porter en tant que co-cheffe de file régionale pour La France Insoumise et tête de liste pour la Haute-Savoie de la liste Ensemble pour notre Région. Une des difficultés c’est que notre région est grande tout comme le sentiment d’éloignement des gens des centres de décision tel que le conseil régional. À quoi sert l’échelon régional en fait ? Et bien c’est ce dont j’ai envie de discuter avec les gens afin qu’ils réalisent à quel point les compétences régionales influent sur notre quotidien.

Avec Gabriel Amard, nous animons un atelier participatif sous forme de photo-langage. Cet outil permet de libérer la parole des gens. Ils osent alors parler politique, réalisent qu’ils sont légitimes et qu’ils savent en fait beaucoup plus de choses qu’ils ne pensaient au départ ! Ce que l’on souhaite démontrer avec cet atelier c’est que l’implication citoyenne n’est pas un vain mot et que nous avons les outils pour la faire advenir, aujourd’hui, durant la campagne, et, demain, quand il s’agira d’élaborer avec les habitantes et les habitants des délibérations à porter devant le conseil régional.

Nous avons développé un autre outil collaboratif durant la campagne dans le cadre de l’écriture populaire de notre programme. Il s’agit du wiki disponible sur le site de notre liste Ensemble pour notre région. Grâce à ce wiki, notre trame programmatique est amendée hebdomadairement par un groupe que je coordonne. On peut donc y lire à la fois la version consolidée autour de nos mesures prioritaires et les propositions que les gens y déposent et que l’on ajoute au fur et à mesure. Il est essentiel que le plus grand nombre de citoyennes et de citoyens s’impliquent dans la vie politique régionale.

2) Quels sont les enjeux propres de cette élection dans votre région ?

Nous n’avons plus le temps et il faut absolument stopper la politique menée par Laurent Wauquiez, l’actuel président du conseil régional. Les dépenses dans des projets inutiles décidés sans aucune concertation avec les habitants ou encore les économies à outrance faites au détriment du fonctionnement de la collectivité, tout cela doit cesser. Notre région est une région riche dont il faut préserver les ressources naturelles mais aussi les industries et les savoir-faire artisanaux. C’est pourquoi nous proposons de mettre en place une véritable bifurcation écologique tout en prenant en compte les besoins des gens. Lors de mes déplacements dans les départements, ce qui remonte dans chaque échange ce sont les questions des transports, de la santé ou encore de la formation professionnelle. Et pour répondre à ces besoins, nous avons un programme solide.

3) Quelles sont les 3 mesures phares de votre liste ?

Il m’est difficile de faire un choix parmi toutes les propositions de notre programme. Je me soumets à l’exercice et mets en lumière :

  • La gratuité dans les cantines scolaires pour toutes les lycéennes et les lycéens avec une option végétarienne quotidienne
  • Le développement des transports publics et sous maîtrise publique et mesures de gratuités immédiates pour les moins de 25 ans et pour l’ensemble des étudiants en visant la gratuité des transports en commun pour tous dans le cadre de la politique nationale pour le droit à la mobilité par des aides aux autorités organisatrices des transports urbains et péri-urbains.
  • La mise en place d'un dispositif de saisie directe du Conseil Régional par les citoyens pouvant déboucher sur un référendum local d’initiative citoyenne (RIC régional). Nous nous engageons à mettre à l'ordre du jour du Conseil Régional tout sujet ayant fait l'objet d'une pétition qui aura obtenue 10 000 signatures (via une plateforme mise en place par la Région).

Entretien réalisé par Anthony BRONDEL

 

 

Abonnez-vous

Chère lectrice, chère lecteur,
Les équipes du Journal de l'insoumission travaillent d'arrache-pied pour vous offrir un magazine trimestriel et un site internet de qualité pour informer et participer d'une culture de l'insoumission. Nous améliorons sans cesse notre formule et nos thématiques : politique, climat, économie, social, société, international. Nous traitons de nombreux sujets avec sérieux et sous de nombreux formats : interviews, analyses, reportages, recettes de cuisine etc. Nous participons aussi à un nouveau média insoumis en ligne Linsoumission.fr. Le Journal de l'insoumission en devient le pendant en format papier et magazine. Les médias insoumis se fédèrent et s'entraident pour affronter la période et les échéances à venir.

Notre objectif est la vente en kiosque dans toute la France métropolitaine et d'outre-mers. Pour ce faire, nous avons plus que jamais besoin de vous. L’abonnement et les ventes sont actuellement notre seule source de financement.

Aidez-nous dans cette aventure. Soutenez le Journal de l’insoumission. Abonnez-vous.

Pour suivre les actualités du JI, abonnez-vous à notre newsletter. C'est gratuit.