école du jardin planétaire

Je sais que je fais peur à certains d’entre vous. Pourtant je suis complètement inoffensive pour l’homme. C’est vrai que ma taille peut impressionner.

Si les mâles mesurent généralement autour d’1m 10, les femelles peuvent atteindre 1m 60 à 2m. De quoi donner des frissons à qui m’apercevrait et me confondrait avec une vipère.

Pourtant en y regardant de plus près, voici trois astuces pour ne pas se tromper. Nous avons des grosses écailles sur la tête tandis que la vipère en a des petites. Deuxièmement, mes pupilles sont rondes tandis que celle de ma voisine sont verticales. Enfin ma queue est longue est effilée, alors que celle de la vipère rétrécie brusquement.

Dans tout les cas, pas touche ! Nous sommes protégées ! Donc interdit de nous manipuler. Il arrive que quelquefois je fasse la morte, je reste dans ce cas là immobile la tête sur le côté et la gueule ouverte... S’il ne faut pas me toucher, tu peux par contre m’observer, me prendre photo… A condition de te montrer suffisamment discret !

Je vis à proximité de l’eau, je nage très bien et me nourris de grenouilles, tritons, crapauds, ainsi que de petits poissons. Comme l’exception confirme la règle il arrive que certains individus vivent à l’écart. On me trouve jusqu’à 2000 m d’altitude, partout en France. Les principaux dangers pour moi, sont la pollution et la raréfaction des zones humides… et nous ne sommes malheureusement pas les seules dans ce cas là… Enfin si tu as toujours peur de moi, fait demi-tour et va t’en ! Nous n’avons jamais pourchassé les hommes. L’inverse par contre…

Fabien Negrello
Photo: Amandine Chabot