école du jardin planétaire

Et si je commençais par me présenter en faisant tomber quelques idées reçues… Je ne suce pas le sang, toutes les espèces que l’on peut trouver en France sont uniquement insectivores. Les trois espèces qui sucent du sang se trouvent en Amérique du sud et prélèvent du sang aux animaux. Je ne me prend pas dans les cheveux, mon vol est très précis et mon système d’écholocalisation me permet, par exemple, de détecter les mailles d’un filet de 0,1mm à 10 mètres de distance. Alors n’aie pas peur de laisser tes cheveux flotter au vent, ce n’est pas demain que je me prendrai les pattes dedans ! Ainsi les chevelu(e)s sont rassurés et les chauves sourient !

Lire la suite...

Tu as regardé la photo ? Je suis sûr que tu me connais. Je suis le plantain, je fais partie d’une grande famille de plus de deux cents espèces. Ah, il est loin ce temps où j’étais considéré comme une plante médicinale…

Lire la suite...

Vous me voyez très souvent… Et pourtant je suis une des rares lianes qui poussent en Europe. Certains m’imaginent parasite... Que nenni !

Que cette chronique serve à rétablir ma réputation ! En effet, je ne fais pourtant de tort à personne et surtout pas aux arbres. Asseyez-vous, respirez, vous allez comprendre.

Lire la suite...

Je suis la terreur des jardins, celui qui vous dégoûte, celui qui s’en vient dévorer vos salades… Je suis un animal sauvage impitoyable, je suis l’escargot. En observant la photo qui illustre cette humble chronique, vous ferez connaissance avec l’escargot de Bourgogne. Celui-là vous l’aimez bien car vous le mangez ! Mais dès qu’on s’attaque à vos salades, c’est finit l’amour !

Lire la suite...

Bon d’accord, mon surnom ne fait pas rêver. « Herbe aux verrues », il y a mieux comme dénomination… Appelez-moi plutôt « Grande chélidoine ».

Lire la suite...

Si les plantes mal-aimées devaient être représentées par une seule, ce serait sûrement moi. Qui ne s’est pas déjà frotté à moi parmi vous ?

Lire la suite...

Salut l’ami ! Tu me connais sûrement, mais je vais me présenter quand même. Je suis le pissenlit. Personnellement, je préfère être appelé dent de lion, des dents de lion que rappellent la forme courbée de mes feuilles. Certains Franc-Comtois me nomment Cramaillot, bref ce ne sont pas les appellations qui manquent !

Lire la suite...